Jumbo Headline!

Got something important to say? Then make it stand out by using the jumbo headline option and get your visitor’s attention right away.

Discuter avec un bout de papier, vous avez déjà essayé ?

Discuter avec un bout de papier, vous avez déjà essayé ?

Discuter avec un bout de papier, vous avez déjà essayé ? Petite méthode pour mieux s’imaginer son client idéal quand on rédige un texte, enregistre un audio ou parle devant une caméra

 

   Discuter avec un bout de papier, vous avez déjà essayé ?

 

    En copywriting, une règle élémentaire consiste à se mettre dans les baskets de votre prospect et à lui parler comme si votre message lui était adressé personnellement.

    Cette démarche est très importante. Votre prospect sera bien plus réceptif à ce que vous lui racontez s’il ressent que vous lui parlez comme si vous étiez en tête-à-tête. Il sera donc plus susceptible d’acheter au final.

    Oui mais voilà, pas si simple de se mettre dans le bon état d’esprit quand vous savez que plusieurs dizaines – voire centaines – de milliers de prospects vont recevoir votre document…

    Alors comment faire pour vous imaginer en train de discuter avec un seul client lors de la création de votre pièce marketing (écrit, audio, vidéo) ?

 

   1/ Faites-vous un ami imaginaire

    Non ce n’est pas une blague et OUI je suis parfaitement sobre. Pour que votre prospect soit sensible à votre message, vous devez avant-tout savoir EXACTEMENT à qui vous vous adressez.

    Pour cela, vous devez établir le profil type de votre clientèle. Dressez le portrait le plus fiable possible de votre client idéal et rédigez tous vos documents en ayant ce profil en tête. Il se peut très bien que plusieurs profils ressortent de votre étude… nous verrons quoi faire dans ce cas, dans un prochain article.

    Par exemple: Josianne, 55 ans, femme au foyer qui adore regarder la TV en faisant le repassage le matin. Ca pourrait être le profil type du télé-spectateur de téléshopping (une supposition qui m’a l’air de se rapprocher de la réalité).

 

    2/ Apprenez à connaitre votre nouvel ami

    Une fois que le profil type de votre client est établi, vous devez le faire vivre dans votre esprit. Commencez par lui trouver un nom, ça le rend tout de suite plus humain que « profil 1 ». Ensuite vous devez récolter un maximum d’informations sur lui: âge, sexe, profession, loisirs, préoccupations, mode de réflexion, niveau d’éducation, traits de caractère, fréquentations et j’en passe.

    Votre profil type doit refléter votre client idéal. Il doit vraiment devenir une personne à part entière dans votre esprit. Faites-le vivre, imaginez sa vie de tous les jours, ce qu’il ressent, ses craintes, ses joies, ses qualités, ses défauts…

 

    3/ Parlez-lui comme s’il était là, devant vous !

    N’hésitez pas à discuter tout seul chez vous en pensant à lui. Bon, évitez de le faire en plein milieu du salon en présence de vos enfants, mais faites-le quand c’est possible ! Une idée en passant: enregistrez-vous et analysez votre discours, c’est un très bon moyen d’entamer la rédaction d’un texte si vous concevez une pièce marketing écrite.

    Pour reprendre l’exemple de Télé-shopping, pensez-vous que les présentateurs s’imaginent en train de persuader la caméra d’acheter leurs produits ? Bien sûr que non, ils ont bien en tête le télé-spectateur qu’il y a devant le poste de TV (coucou Josianne) et adaptent leur discours en conséquence.

    Que vous rédigiez un texte, enregistriez un audio ou parliez devant une caméra, le principe est le même: imaginez-vous en train de converser avec votre client idéal.

 

    4 / Ma « technique maison » pour vous faciliter la tâche

    Si vous avez du mal à vous imaginer en train de discuter avec votre profil type alors qu’il n’y personne, trouvez une photo sur internet qui le représente bien. Un portrait de préférence.

    Lorsque vient le moment d’écrire, affichez cette photo à côté de votre traitement de texte ou imprimez-là. C’est le même principe pour un audio ou une vidéo. Nous voici donc au titre de ce billet: vous allez vous mettre à discuter avec un bout de papier.

    Et vous constaterez rapidement que vous ne faites pas ça pour rien. Vous verrez qu’il est bien plus facile de vous mettre dans le bon état d’esprit simplement avec cette petite astuce. Le message que vous voulez faire passer paraitra automatiquement plus naturel et sonnera bien mieux aux oreilles de votre prospect.

    Souvenez-vous que plus votre message se rapprochera d’un ton « parlé », mieux ce sera.

 

    Pour conclure:

    Il est conseillé de passer 3 semaines en compagnie de votre cible idéale avant de vouloir leur vendre quoique ce soit (dixit un célèbre copywriter américain). C’est vrai, et je vous conseille de suivre à la lettre ce précieux conseil si vous avez les moyens de « partir en reconnaissance » pendant une période de temps aussi longue.

    Sinon, ces quelques conseils vous donnent déjà de solides bases pour bien cerner votre clientèle. Et ça ne vous prend pas 3 semaines 😉

    Alexis Guillaud

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec votre réseau !

   Merci de partager cet article avec votre réseau sur Facebook, Twitter, Google + et Linkedin, s’il vous a plu bien sûr ! Merci d’avance.

2 comments for “Discuter avec un bout de papier, vous avez déjà essayé ?

  1. 22 octobre 2014 at 1:48

    Bonjour Alexis,

    Merci pour cet article sur le copywriting. Je ne sais pas si je l’ai bien écrit, mais je compte sur toit pour me corriger.

    Je comprends mieux le titre de ton article. Je dois avouer que je ne m’imaginais pas parler avec un bout de papier pour de vrai 😀

    Je suis totalement d’accord avec toi et c’est une technique que je me mettre à utiliser. Je dois écrire plusieurs pages de captures, ce ne sont pas des lettres de ventes, mais je pense que ça peut m’aider.

    Qu’est-ce que tu en penses ?

    Maurel

    P.S. Il est super ton blog ! J’aime bien le style d’écriture, ça me rappelle les anciennes machines à taper !

    • 1 novembre 2014 at 2:18

      Bonjour Maurel,

      Oui oui tu l’as bien écrit ! Bien sûr tu peux utiliser
      cette technique même pour des pages de captures.

      En fait tu peux l’utiliser dès qu’il s’agit de rédiger
      un texte, que ce soit une page de vente, un email, une
      page de capture ou autre.

      Merci pour le compliment c’est sympa 🙂

      Alexis

Laisser un commentaire